Visa pour les Etats-Unis

visa-pour-les-etats-unis


 

 Un visa est-il nécessaire pour les États-Unis ?  Dans quel cas ?  Sinon, quelles sont les modalités pour pouvoir séjourner ? Autant de réponses auxquelles nous allons répondre dans cet article.

 

1.     Visa or not visa ?

 

Si vous effectuez un séjour touristique ou d’affaires inférieur à 90 jours, vous pouvez bénéficier d’une exemption de visa grâce au programme VWP (Visa Waiver Program) mis en place depuis le 1er janvier 2016. La condition principale est que l’objet de votre voyage soit licite. Par exemple, quand il s’agit de tourisme, ce doit être des vacances ou une raison familiale. Dans la cadre d’une entreprise il peut s’agir d’assister à une conférence… Par contre, il n’est pas possible d’obtenir cette exemption de visa pour travailler. Une autre condition est de posséder un passeport électronique ou biométrique. Si ce n’est pas le cas, il vous faudra demander un visa.

 

2.     ESTA

Cependant, n’allez pas croire que la dispense de visa sera suffisante pour entrer sur le territoire américain. Il vous faudra montrer patte blanche en sollicitant par internet une autorisation électronique de voyage : ESTA (Electronic System for Travel Authorization). Il s’agit de questions concernant votre séjour auxquelles vous devrez répondre en ligne.  Le formulaire sera rempli en anglais (avec les instructions en français). L’autorisation est valable deux ans à compter de la date d’émission.[1]

 

3.     Validité du passeport et autres formalités

 

Si vous voulez éviter tout désagrément, veillez à ce que votre passeport soit valide six mois au-delà de la date de votre départ pour les États-Unis. Ainsi est faite la loi américaine…

De même, il existe un certain nombre d’autres contraintes : déclarer toute somme supérieure à 10 000 $, éviter de transporter des produits non stérilisés (ex : fromage), vérifier la législation concernant le transport d’animaux domestiques…

 

Bref, venir aux États-Unis n’est pas le parcours du combattant mais demande d’être vigilant sur certains points sous peine d’essuyer un refus car les Américains ne plaisantent pas avec la Loi !



[1] Pour plus d’informations, vous pouvez également consulter notre article sur l'ESTA.

 


‹ Retour au blog